Forum de discussion sur le paganisme moderne et antique.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Site en ligneSite en ligne  
Ethique du forum
Respectueux de l'individualité humaine, nous ne tolèrerons au sein de ce forum aucun propos à nature raciste, sexiste, homophobe ou issus de quelque idéologie discriminatoire.
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 99 le Jeu 22 Jan - 21:02
Derniers sujets
Sujets les plus actifs
Groupe, chansons du moment...
Jésus, ce Dieu Païen inconnu...
Les cercles féminins dianisants mais pas que
Histoire
Une France païenne et démocratique est-elle possible ?
Communauté Facebook!
Monothéisme et polythéisme
Rien que pour le fun....
intéressant
Que sont les Dieux pour vous?
Articles
Le Paganisme
Numinisme
Eusebeia
Les Muses
Hymnes
Kalathema Eusebeia
Exemples de Cérémonie
Athena par Walter Otto

Partagez | 
 

 Art païen de l'antiquité tardive

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Léandros
Sakura no hana
Sakura no hana
avatar

Masculin Age : 25
Nombre de messages : 1946
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 29/04/2009

MessageSujet: Art païen de l'antiquité tardive   Sam 9 Avr - 11:31


"Hestia full of Blessings", Egypt, 6th century tapestry

C'est assez amusant, ça ressemble beaucoup à l'art chrétien(byzantin) de la même époque.
J'ai trouvé ça par hasard sur wikipedia, si vous avez d'autres exemples de représentations de divinités, dans le même style je suis preneur.
C'est intéressant de savoir qu'artistiquement ça prenait les mêmes chemins (du moins à l'est) que l'art chrétien de l'empire byzantin.
Revenir en haut Aller en bas
Dagon
Demi-Dieu
Demi-Dieu
avatar

Masculin Age : 27
Nombre de messages : 163
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 26/05/2010

MessageSujet: Re: Art païen de l'antiquité tardive   Ven 15 Avr - 20:26

c'est sur que on dirait les icones utilisées chez les Byzantins, mais sa rappelle aussi vaguement les icones Russes
Revenir en haut Aller en bas
Djehoutyseba
Banni


Motif du bannissement : Décision administrative: Nuisance au forum
Masculin Age : 40
Nombre de messages : 424
Date d'inscription : 26/08/2010

MessageSujet: Re: Art païen de l'antiquité tardive   Ven 15 Avr - 20:52

entre "antiquité" et "Moyen age", il n'y a qu'un pas ..
Revenir en haut Aller en bas
Léandros
Sakura no hana
Sakura no hana
avatar

Masculin Age : 25
Nombre de messages : 1946
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 29/04/2009

MessageSujet: Re: Art païen de l'antiquité tardive   Ven 15 Avr - 21:09

Oui oui mais je trouvais ça intéressant, de voir l'art polythéiste vers sa fin.
Et sinon Dagon les Russes sont assez influencés par les byzantins il me semble.
Revenir en haut Aller en bas
Dagon
Demi-Dieu
Demi-Dieu
avatar

Masculin Age : 27
Nombre de messages : 163
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 26/05/2010

MessageSujet: Re: Art païen de l'antiquité tardive   Sam 16 Avr - 12:13

ca doit être par le fait que ce sont les Byzantins qui ont christianisés les Russes
Revenir en haut Aller en bas
Léandros
Sakura no hana
Sakura no hana
avatar

Masculin Age : 25
Nombre de messages : 1946
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 29/04/2009

MessageSujet: Re: Art païen de l'antiquité tardive   Sam 16 Avr - 15:26

Je me disais bien que ça avait avoir avec quelque chose dans ce genre là, d'ailleurs l'influence ce voit clairement sur l'écriture Russe !
Revenir en haut Aller en bas
helleniste
Poète gaulois
Poète gaulois
avatar

Masculin Age : 28
Nombre de messages : 2094
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Art païen de l'antiquité tardive   Dim 8 Mai - 15:18

Vraiment incroyable, merci Léandre. J'aimerais bien savoir les raisons de la ressemblance entre cet art païen tardif et l'art chrétien. A noter la perspective hiérarchique typique de la peinture du moyen age... et de l'Egypte ancienne.
Revenir en haut Aller en bas
http://hellenisme.bloguez.com/
Okeanos
Chouette casquée
Chouette casquée
avatar

Féminin Age : 27
Nombre de messages : 238
Date d'inscription : 30/09/2010

MessageSujet: Re: Art païen de l'antiquité tardive   Dim 8 Mai - 16:06

Personnellement je pense que les religions monothéistes se sont "inspirées" de certaines figures polythéistes pour pouvoir attirer de nouveaux adeptes.
Si on prend Hestia (vu que c'est elle qui est représentée sur cette image), c'est la déesse du foyer et la déesse vierge par excellence. Ainsi ils ont du s'en inspiré pour représenter la vierge Marie.
Revenir en haut Aller en bas
helleniste
Poète gaulois
Poète gaulois
avatar

Masculin Age : 28
Nombre de messages : 2094
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Art païen de l'antiquité tardive   Dim 8 Mai - 19:06

Sauf que là, c'est plutot les païens qui s'inspirent des chrétiens devenus majoritaires à l'époque (6ème siècle).
Revenir en haut Aller en bas
http://hellenisme.bloguez.com/
Léandros
Sakura no hana
Sakura no hana
avatar

Masculin Age : 25
Nombre de messages : 1946
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 29/04/2009

MessageSujet: Re: Art païen de l'antiquité tardive   Dim 8 Mai - 19:11

Je ne sais pas si on peut parler d'inspiration de la part des polythéiste, concrètement ils appartenaient à la même culture, donc il était plutôt normal que l'art soit similaire.
En ce qui concerne l'Auréole par exemple elle était déjà attestée dans l'art polythéiste, donc pour moi ce serait plutôt l'inverse.
Et puis l'art chrétien antique n'est qu'une évolution de l'art antique polythéiste.
Revenir en haut Aller en bas
helleniste
Poète gaulois
Poète gaulois
avatar

Masculin Age : 28
Nombre de messages : 2094
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Art païen de l'antiquité tardive   Mar 10 Mai - 12:03

Pour l'auréole ok.

L'art chrétien en continuité avec l'art païen, c'est relatif. Sur certains points ok mais sur d'autres, la scultpure par exemple, on n'a pas grand chose (je ne connais pas une seule statue chrétienne de l'antiquité qui vaille quelque chose d'un point de vue technique).

Sinon païens et chrétiens de l'antiquité tardive partageaient un fond culturel commun (Homère, Platon et cie) mais avec des ramifications et une optique très différente. Attention aux adeptes de la continuité (les historiens, souvent bigots, qui nient toute rupture entre antiquité et moyen age) qui voient le premier élément mais pas le second.

Et encore, certains chrétiens, pas si minoritaires que ça, rejetaient complètement la culture païenne. Il y a des livres écrits en grec datant du 4ème-5ème siècle dont l'auteur a une culture à 99/100 biblique et patristique, et pas une seule citation d'auteur grec... Alors le fameux mix des cultures, tellement à la mode, moi je me demande bien ou il est. On est bien plus face à un phénomène d'acculturation: une culture remplace une autre. Et ce n'est pas parce qu'au milieu de 45 citations de la Bible on trouve une malheureuse citation d'Homère que ça change quelque chose.

C'était le coup de gueule du jour lol Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://hellenisme.bloguez.com/
Léandros
Sakura no hana
Sakura no hana
avatar

Masculin Age : 25
Nombre de messages : 1946
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 29/04/2009

MessageSujet: Re: Art païen de l'antiquité tardive   Mar 10 Mai - 12:06

Je suis d'accord avec toi en ce qui concerne la continuité mais je parlais justement de l'art romain puis byzantin qui pour moi oui clairement montre une continuité... Après fini !
Pour l’Europe occidentale par contre c'est pas vraiment le cas, les invasions germaniques ont cassé le lien avec la culture romaine polythéiste à long terme.
Revenir en haut Aller en bas
helleniste
Poète gaulois
Poète gaulois
avatar

Masculin Age : 28
Nombre de messages : 2094
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Art païen de l'antiquité tardive   Mar 10 Mai - 12:12

C'est sur que la rupture est plus forte en occident (sauf d'un point de vue linguistique évidemment).
Revenir en haut Aller en bas
http://hellenisme.bloguez.com/
Léandros
Sakura no hana
Sakura no hana
avatar

Masculin Age : 25
Nombre de messages : 1946
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 29/04/2009

MessageSujet: Re: Art païen de l'antiquité tardive   Mar 10 Mai - 12:54

La rupture a été aussi forte en orient mais après la chute de l'empire byzantin je pense.
Au niveau linguistique c'est plutôt normal l'empire romain d'orient était à prédominance hellénophone.
Revenir en haut Aller en bas
helleniste
Poète gaulois
Poète gaulois
avatar

Masculin Age : 28
Nombre de messages : 2094
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Art païen de l'antiquité tardive   Mar 10 Mai - 13:24

Je voulais parler de la conquète arabe surtout, pour la langue.

Pour la continuité en orient, si l'on prend en compte tous les domaines, la rupture est déjà immense au temps de Justinien. Cette Grèce qui n'a plus de jeux olympiques, plus de sculpture, plus d'art oratoire, plus de philosophie, et qui passe son temps à s'entretuer pour des questions de théologie ridicules, est-ce encore la Grèce ? Alors bien sur à coté de ça on peut recenser plein de ponts entre antiquité et moyen age, mais qu'est-ce en comparaison ?
Revenir en haut Aller en bas
http://hellenisme.bloguez.com/
Léandros
Sakura no hana
Sakura no hana
avatar

Masculin Age : 25
Nombre de messages : 1946
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 29/04/2009

MessageSujet: Re: Art païen de l'antiquité tardive   Mar 10 Mai - 13:55

Il est clair que la conquête arabe elle a apportée une coupure net entre l'antiquité et le moyen âge, autant linguistiquement que culturellement (et théologiquement).
Après en ce qui concerne la Grèce, elle n'était déjà plus que l'ombre d'elle même quand elle faisait partie de l'empire romain polythéiste.
Revenir en haut Aller en bas
helleniste
Poète gaulois
Poète gaulois
avatar

Masculin Age : 28
Nombre de messages : 2094
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Art païen de l'antiquité tardive   Mar 10 Mai - 14:14

Citation :
Il est clair que la conquête arabe elle a apportée une coupure net entre l'antiquité et le moyen âge, autant linguistiquement que culturellement (et théologiquement).

+1

Citation :
Après en ce qui concerne la Grèce, elle n'était déjà plus que l'ombre d'elle même quand elle faisait partie de l'empire romain polythéiste.

ça je ne suis pas du tout d'accord Evil or Very Mad On compte plein d'écrivains et de penseurs grecs excellents. Lucien de Samosate, Dion de Pruse, Plotin, Porphyre, Julien, et j'en passe, valent bien leurs homologues des siècles précédents, et souvent les dépassent. Et coté architecture, les batiments d'Hérode Atticus, ça vaut bien ceux de l'époque classique. Etc.

La véritable décadence, à mon avis, c'est après les invasions barbares et la christianisation.

Bien que daté et bondieusard à souhait, ce passage de Julleville (histoire de la Grèce sous la domination romaine), ne manque pas de pertinence.

"Peut-être l’histoire du quatrième siècle explique-t-elle en partie la fin de la Grèce. A l’heure où tout ce qu’il y avait d’énergie et de vigueur dans le monde romain se concentrait dans le christianisme, — et c’est là un fait trop évident pour qu’on le puisse contester, — la Grèce, n’ayant d’yeux et d’amour que pour son passé, s’obstina dans la foi païenne, et tout ce qui chez elle vivait encore d’une certaine vie et brillait d’un certain éclat demeura païen jusqu’au bout : les mystères, les jeux, les écoles, les sophistes, les poètes, les philosophes. Quand tombèrent ces institutions, désormais surannées, rien ne les remplaça qu’un christianisme officiel et stérile, où la foi ne produisit pas les merveilles qu’elle enfantait ailleurs. Peut-être qu’à la date où le pays fut vraiment converti (et pour le Magne il faut retarder cette date jusqu’au neuvième siècle) l’Église orientale affaiblie, divisée, toute aux subtilités d’une théologie raffinée et desséchante, avait déjà perdu cette foi simple et pure, celte charité, cette ardeur qui transportaient les premiers apôtres, et, en convertissant le monde, ne changeaient pas seulement des mots et des formules, mais, avant tout, transformaient les âmes."

Revenir en haut Aller en bas
http://hellenisme.bloguez.com/
Léandros
Sakura no hana
Sakura no hana
avatar

Masculin Age : 25
Nombre de messages : 1946
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 29/04/2009

MessageSujet: Re: Art païen de l'antiquité tardive   Ven 13 Mai - 21:23

Peut être mais je trouve déjà la Grèce très effacée à cette époque par rapport à Rome et puis elle était devenu hellénistique.
Revenir en haut Aller en bas
helleniste
Poète gaulois
Poète gaulois
avatar

Masculin Age : 28
Nombre de messages : 2094
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Art païen de l'antiquité tardive   Sam 14 Mai - 13:45

Effacée politiquement, sans doute. Pour le reste, c'est un trompe l'oeil du à la bétise des historiens. Les histoires de la Grèce antique s'arrêtent en 146 avec la conquète romaine définitive. C'est une aberration. L'histoire d'une civilisation doit se terminer quand l'esprit de la civilisation s'évanouit. Si la conquète n'altère pas son identité, il n'y a aucune raison de s'arrêter là.

C. Jullian, dans son histoire de la Gaule, prolonge son sujet jusqu'aux invasions barbares, car après elles, l'identité celtique et gallo-romaine est balayée. Les historiens de la Grèce feraient bien d'en faire autant.
Revenir en haut Aller en bas
http://hellenisme.bloguez.com/
Olivièr
Païen Lambda
Païen Lambda


Masculin Age : 36
Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 13/03/2012

MessageSujet: Re: Art païen de l'antiquité tardive   Mar 20 Mar - 11:02

De toute façon, l’hellénisme a continué via l'empire romain, comme Marc-Aurèle et Julien. On peut même dire avec le christianisme écrit en grec où il y a des préceptes helléniques, comme le Logos.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Art païen de l'antiquité tardive   

Revenir en haut Aller en bas
 
Art païen de l'antiquité tardive
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lumière et Sagesse du Paganisme :: Histoire-
Sauter vers: