Forum de discussion sur le paganisme moderne et antique.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Site en ligneSite en ligne  
Ethique du forum
Respectueux de l'individualité humaine, nous ne tolèrerons au sein de ce forum aucun propos à nature raciste, sexiste, homophobe ou issus de quelque idéologie discriminatoire.
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 99 le Jeu 22 Jan - 21:02
Derniers sujets
Sujets les plus actifs
Groupe, chansons du moment...
Jésus, ce Dieu Païen inconnu...
Les cercles féminins dianisants mais pas que
Histoire
Une France païenne et démocratique est-elle possible ?
Communauté Facebook!
Monothéisme et polythéisme
Rien que pour le fun....
intéressant
Que sont les Dieux pour vous?
Articles
Le Paganisme
Numinisme
Eusebeia
Les Muses
Hymnes
Kalathema Eusebeia
Exemples de Cérémonie
Athena par Walter Otto

Partagez | 
 

 Les Lupercales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
helleniste
Poète gaulois
Poète gaulois
avatar

Masculin Age : 28
Nombre de messages : 2094
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Les Lupercales   Mar 15 Fév - 18:39

Lupercales (Fête romaine). - Dans l'ancienne Rome, on nommait ainsi une fête licencieuse, qui se célébrait en l'honneur du dieu Lupercus, que la plupart des auteurs assimilent au dieu Faunus ou, plus tard, à Pan. L'origine de cette fête était antérieure à la fondation de Rome; néanmoins l'opinion commune attribuait son établissement à Romulus et à Rémus qui l'auraient instituée en mémoire de la louve (lupa) par laquelle ils avaient été nourris.
Cette fête était annuelle et avait lieu le 15 février. Ce jour-là, les Luperques, c'est-à-dire les prêtres du dieu Lupercus, lui sacrifiaient des chèvres et des jeunes chiens. Après le sacrifice, les Luperques découpaient en lanières les peaux des chèvres immolées; puis ils parcouraient la ville presque nus, et frappaient de leurs courroies toutes les personnes qu'ils rencontraient, et particulièrement les femmes. Celles-ci, du reste, venaient d'elles-mêmes au-devant des Luperques, car elles croyaient que cette cérémonie avait la vertu de les rendre fécondes.

Les Luperques constituaient un collège sacerdotal, divisé en deux classes, les Fabiens et les Quintiliens. Jules César augmenta leur nombre en y joignant une troisième classe, celle des Juliens, et nomma Marc-Antoine leur grand prêtre. Il paraît que, bientôt après la mort de Jules César, les Lupercales tombèrent en désuétude, car Suétone rapporte qu'Auguste les remit en vigueur. A partir de cette époque, elles furent célébrées régulièrement chaque année jusqu'au règne de l'empereur Anastase, qui les abolit au commencement du VIe siècle. On voit aujourd’hui dans cette fête la lointaine ancêtre de la saint Valentin.
Revenir en haut Aller en bas
http://hellenisme.bloguez.com/
Roxappho
Nymphe fantasque
Nymphe fantasque
avatar

Féminin féminin Age : 32
Nombre de messages : 2860
Localisation : Guyenne
Date d'inscription : 10/03/2009

MessageSujet: Re: Les Lupercales   Mar 15 Fév - 20:39

helleniste a écrit:
On voit aujourd’hui dans cette fête la lointaine ancêtre de la saint Valentin.
C'est ce qui ressort de divers articles récents en tous cas:
http://www.237online.com/201102135399/Internationales/Autres-Intern/origine-de-la-celebre-fete-des-amoureux-la-saint-valentin.html
http://www.clicanoo.re/11-actualites/15-societe/273235-la-saint-valentin-c-est-aussi-la.html
http://foncier.mobi/spip.php?article6663

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Penthésilée ou Sappho ?

«Pour moi, la plus belle des choses, c'est de voir quelqu'un aimer quelqu'un.»
[Sappho]
Revenir en haut Aller en bas
http://penthesilee.wordpress.com/liste-des-articles/
 
Les Lupercales
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lumière et Sagesse du Paganisme :: Religions Païennes :: Hellénisme/Numinisme-
Sauter vers: