Forum de discussion sur le paganisme moderne et antique.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Site en ligneSite en ligne  
Ethique du forum
Respectueux de l'individualité humaine, nous ne tolèrerons au sein de ce forum aucun propos à nature raciste, sexiste, homophobe ou issus de quelque idéologie discriminatoire.
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 5 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 99 le Jeu 22 Jan - 21:02
Derniers sujets
Sujets les plus actifs
Groupe, chansons du moment...
Jésus, ce Dieu Païen inconnu...
Les cercles féminins dianisants mais pas que
Histoire
Une France païenne et démocratique est-elle possible ?
Communauté Facebook!
Monothéisme et polythéisme
Rien que pour le fun....
intéressant
Que sont les Dieux pour vous?
Articles
Le Paganisme
Numinisme
Eusebeia
Les Muses
Hymnes
Kalathema Eusebeia
Exemples de Cérémonie
Athena par Walter Otto

Partagez | 
 

 La Virginité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roxappho
Nymphe fantasque
Nymphe fantasque


Féminin féminin Age : 31
Nombre de messages : 2860
Localisation : Guyenne
Date d'inscription : 10/03/2009

MessageSujet: La Virginité   Ven 5 Mar - 17:18

Pour rebondir d'un autre topic et dégager ces notions de celui-ci, mais aussi se "comprendre" sur cette notion.
La perception peut être différente pour chacun(e), aussi il n'y a pas de bonne ou mauvaise réponse.

A quoi correspond cette notion, sa définition générale?
A quoi correspond elle pour vous au féminin?
A quoi correspond elle pour vous au masculin?
A-t-elle une importance? Si oui, laquelle? Cette importance est elle différente au féminin ou au masculin?
Qu'est ce que ça vous évoque d'autre?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Penthésilée ou Sappho ?

«Pour moi, la plus belle des choses, c'est de voir quelqu'un aimer quelqu'un.»
[Sappho]
Revenir en haut Aller en bas
http://penthesilee.wordpress.com/liste-des-articles/
Léandros
Sakura no hana
Sakura no hana


Masculin Age : 24
Nombre de messages : 1946
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 29/04/2009

MessageSujet: Re: La Virginité   Ven 5 Mar - 19:17

Pour moi la virginité est à la fois physique et mentale ou spirituelle.
Personnellement je ne fais pas de distinction entre la virginité masculine ou féminine.
Est-ce qu'elle a une importance ? Je dirais que ça varie en fonction de la personne et de l'importance qu'on veut bien lui donner. Si on parle de différence sociétaire entre la virginité masculine ou féminine je dirais que oui il y en a une qui est plus où moins importante en fonction de la culture mais ce n'est pas une nouveauté.
Pour moi elle peut être importante mais seulement si c'est une virginité qui dure toute la vie de la personne, autrement je n'y vois aucun intérêt.
Ça peut aussi être la voie vers une certaines formes d'asexualité à force ou de rapprochement vers certaines divinités.
J'ai beaucoup de respect pour les personnes ayant réussies à tenir cet engagement mais uniquement en dehors du cadre où le sexe est perçu de manière sale et amoral.
Par ailleurs j'ai eu une petite discussion avec Greg à ce sujet hier et j'en suis à me demander si je ne devrais pas faire de même.

Ce n'est que mon avis blablabla...
Revenir en haut Aller en bas
helleniste
Poète gaulois
Poète gaulois


Masculin Age : 28
Nombre de messages : 2094
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: La Virginité   Sam 6 Mar - 13:06

Ma définition est celle du dictionnaire: ne jamais avoir eu de rapports sexuels, et ça vaut donc pour les deux sexes.

Je crois que l'humanité s'est énormément focalisé là dessus et que ça mène régulièrement, sinon en permanence à des conneries sensationnelles, de ces femmes qui se font refaire un hymen par chirurgie à ces ados pret à se taper n'importe qui dans les chiottes des boites pour perdre une virginité perçue comme infamante, en passant par ces femmes répudiées voire lapidées ou rejetées par leur famille à cause de ça. Bref, les hommes feraient bien de s'occuper davantage de leur tête que de leur c**, mais ça ce n'est pas une nouvelle.

Je pense qu'au niveau des dieux, la virginité, comme celle d'Athéna ou des muses véhicule une symbolique de pureté et de détachement de ce qui est terrestre.
Revenir en haut Aller en bas
http://hellenisme.bloguez.com/
Tom
Lambda, le retour
Lambda, le retour


Masculin Age : 30
Nombre de messages : 581
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/10/2008

MessageSujet: Re: La Virginité   Dim 7 Mar - 11:14

A quoi correspond cette notion, sa définition générale? Comme helléniste, celle du dico. On va pas en réinventer une...
A quoi correspond elle pour vous au féminin? Idem
A quoi correspond elle pour vous au masculin? Idem
A-t-elle une importance? Si oui, laquelle? Cette importance est elle différente au féminin ou au masculin? Elle n'a pas beaucoup d'importance pour moi, je veux dire que je ne juge personne en fonction d'un tel "critère". Ca induit un avant et un après quasi-initiatique (par rapport au dépucelage) qui me conduit plutôt à penser que la nature n'exige en rien que la virginité dure, plutôt qu'elle reste un état premier mais temporaire (je pense toujours au mythe d'Hippolyte, qui s'attache à la virginité artémisienne, ce qui rend furieuse Aphrodite... Hippolyte, comme on le sait le paye cher). Après chacun fait ce qu'il veut de son corps et l'assume vis-à-vis des dieux.
Qu'est ce que ça vous évoque d'autre? Evidemment la notion de chasteté, donc une forme d'ascèse... Volonté d'être plus fort que la nature humaine et la volonté des dieux... Mais bon, comme je l'ai dit, si quelqu'un veut faire durer éternellement l'état de virginité, il l'assume vis-à-vis des dieux, après qu'on force autrui... j'trouve ça criminel. (oh, j'encourage pas les ado à coucher dès le premier soir, on est bien d'accord, il faut juste, un jour, majeur, ne pas refuser d'envisager la possibilité du sexe. Le sexe pour le sexe, ce n'est pas pareil.)
Revenir en haut Aller en bas
http://telebinu.blogspot.com/
Roxappho
Nymphe fantasque
Nymphe fantasque


Féminin féminin Age : 31
Nombre de messages : 2860
Localisation : Guyenne
Date d'inscription : 10/03/2009

MessageSujet: Re: La Virginité   Dim 7 Mar - 13:28

helleniste a écrit:
Ma définition est celle du dictionnaire: ne jamais avoir eu de rapports sexuels, et ça vaut donc pour les deux sexes.
Ca déporte la définition sur:
Qu'est ce qu'un rapport sexuel?
Les préliminaires en sont-ils? Les attouchements, les rapports buccaux, etc....?

Par exemple: une fille reste-t-elle vierge suite à un rapport anal ou une fellation?

Certaines personnes diront oui et d'autres non pour chaque pratique non-vaginopéniale.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Penthésilée ou Sappho ?

«Pour moi, la plus belle des choses, c'est de voir quelqu'un aimer quelqu'un.»
[Sappho]
Revenir en haut Aller en bas
http://penthesilee.wordpress.com/liste-des-articles/
Léandros
Sakura no hana
Sakura no hana


Masculin Age : 24
Nombre de messages : 1946
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 29/04/2009

MessageSujet: Re: La Virginité   Dim 7 Mar - 13:39

Pour moi c'est une évidence et c'est non, la fille n'est plus vierge après une fellation ou un rapport anal. Pour les attouchements par contre là je suis plutôt mitigé.
Quand au fait qu'une personne soit obligé de "baiser", désolée du terme pour ne pas se coltiner la fureur de certaines divinités je ne suis pas d'accord, à ce rythme là ne pas faire d'enfant serait contre nature et donc contre la volonté des dieux aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Roxappho
Nymphe fantasque
Nymphe fantasque


Féminin féminin Age : 31
Nombre de messages : 2860
Localisation : Guyenne
Date d'inscription : 10/03/2009

MessageSujet: Re: La Virginité   Dim 7 Mar - 22:33

A quoi correspond cette notion, sa définition générale?
Il s'agit simplement de l'état d'un individu n'ayant pas encore commencé sa vie sexuelle.
Elle n'a vraiment de sens qu'à partir de la puberté, avant, c'est le domaine de l'enfance et ne devrait pas être "impliqué", même si certaines choses peuvent commencer à être expliquées.

Dans les faits, celle-ci ne peut se considérer qu'avec un partenaire. Je partirait sur la notion positive que ce soit un rapport consenti, même si les conséquences du viol soient les mêmes mais avec des effets négatifs et dévastateurs.

Le plus simple est de parler des modalité de sa perte. Allez, soyons crue, ne tournons pas autour du pot...
de même, il faut considérer la chose du point de vue de la personne et non les deux partenaires. Aussi paradoxal que ça puisse sonner, je considère que lors de rapports, on puisse considérer que les deux partenaires ne se situent pas sur un même plan.

A quoi correspond elle pour vous au masculin?
A une pénétration active péniale ou passive anale.

A quoi correspond elle pour vous au féminin?
A une pénétration vaginale ou anale.

De là, j'aurais tendance à le pas y inclure les rapports buccaux (fellation, cunnilingus, anulingus). La raison en est que les principales sensations sont sur le/la partenaire et que la bouche ne dispose pas du même genre d'éléments sensitifs.
C'est pour cette même raison que j'exclurais aussi les rapports digitaux actifs ainsi que ceux avec jouets.
C'est ainsi que je parlais de déséquilibre possible entre les partenaires, du fait de ma correspondance pour chaque sexe.

Reste la question du rapport clitoris-pénis. La encore, ça me parait un paradoxe, un rapport purement situé au niveau clitoridien ne me parait pas dévirginisant, même si ceux-si peuvent être parfaitement satisfaisants. Même si biologiquement, leur origine est similaire, au bout du compte, leurs fonctions sont différentes.

Le fait que ce rapport soit ou ne soit pas allé à son terme ne me parait pas non plus un critère significatif, l'acquisition de la sexualisation est initiée, et c'est là que je situe le palier. Idem sur l'éjaculation. Je sais bien que dans un logique masculine, l'éjaculation reste généralement un critère, mais même conséquences que précédemment.

Et la masturbation?
Sans partenaire, donc non, il n'y a pas eu cet échange.
Par un(e) partenaire, on revient dans la considération d'un rapport.

Au féminin, remarque sur l'hymen
Par lui même, il n'est pas indicateur.
Celui-ci peut se déchirer pour une foule de raisons. De même, la grande hypocrisie de certaines filles ayant des rapports anaux pour "rester vierge" est une vaste fumisterie, elle ont déjà commencé à avoir une vie sexuelle.

La virginité a-t-elle une importance? Si oui, laquelle?
Oui et non

Oui, dans le sens où à la sortie de l'enfance, l'être sexué doit se découvrir par rapport à sa future sexualité, apprendre à se découvrir en tant qu'être sexué ne maîtrisant pas encore cet aspect de sa personne. Cela tient aussi à la découverte de ses nouveaux désirs, à l'appréhension et assimilation de ceux-ci.
C'est donc une phase de transition en attendant d'être prêt(e) et avoir les bonnes circonstances (selon ses propres critères) pour passer à une vie sexuellement active. Aussi, "sauter le pas" ne doit pas se faire pour de mauvaises raisons.

Non, dans le sens sociétal, du moins, elle ne devrait pas.

Cela doit rester une chose dont l'individu est le seul maître, sans compte à rendre à quiconque dans ses choix, sans la moindre contrainte. La sexualité de chacun lui appartient, m'appartient pas à ses parents (même s'ils peuvent conseiller), ni à la société.
Il est important que cette phase de "découverte" se passe pour le mieux.

Cette importance est elle différente au féminin ou au masculin?
Pour moi, non.

Il est cependant désolant de constater qu'une différence de perception existe culturellement parlant pour ce qui est du cadre hors-mariage, même si cela a diminué, c'est toujours présent. C'est plus ou moins marqué selon la culture des individus, mais c'est incontestable.

Il est tout aussi navrant de constater la différence de perception au niveau des adolescents entre filles et garçons.
Il est vierge: Le pauvre...
Il n'est plus vierge: Waw! C'est un héros!
Elle est vierge: C'est une fille coincée.
Elle n'est plus vierge: Waw! C'est une salope!
Il n'est plus vierge, mais avec un garçon: C'est une fiotte! Tafiole! Tarlouze!
Elle n'est plus vierge, mais avec une fille: C'est quoi c'te gouine, 'faut lui apprendre la vie.

Je passe volontairement les cultures les plus obscurantistes et ouvertement misogynes, je n'ai que mépris pour elles.

Qu'est ce que ça vous évoque d'autre?
Quoi? Il n'y en a pas assez?

Assez, si pourtant, une remarque par rapport à la logique de la virginité en attendant le mariage.
Outre le fait qu'un certain nombre d'entre nous seraient obligés d'attendre un changement législatif, cela est vain, voire vaniteux.

Je m'explique...
Même si cela est souvent lié à des notions religieuses, cela tient d'un désir de flatter l'ego et la vanité. De qui en fait? Des deux futurs mariés. "Je suis resté(e) pur(e) avant le mariage.", "Je l'ai eu(e) vierge."
On tombe en plein paradoxe religieux, car la vanité est en même tant condamnée par la même religion.
Si c'est purement culturel (même si l'origine est quand même religieuse), ça n'est pas mieux, ça tient de la même vanité.

C'est encore pire quand cela est annoncé ouvertement comme un objectif. L'idée véhiculée est "Je suis supérieur(e) aux autres qui n'ont pas tenu ça.", même si ce n'est pas conscient. Si en plus, c'est vanté une fois le mariage consommé, on atteint des cieux de vanité. Mais Dieu est content, surcouche sur surcouche d'ego.
Evidemment, le cas, "Je n'avais pas trouvé avant." ou "L'autre n'osait pas avant." ne tient pas de la démarche volontaire et n'est pas concerné.

Mais là encore, ça serait trop simple.
L'implication de l'imprégnation de ce schéma religieux reste même dans un contexte culturel qui s'en est dégagé. Ceci peut se prendre sous une succession directe avec pression sur la réserve des filles ou en réaction avec une déstructuration inverse qui mène à ne plus se respecter soi même et ne plus se laisser son temps de découverte.
Et on arrive à un autre débat et aux conneries de certaines adolescentes actuelles confrontées et mal armées face aux restes masculins de pensée patriarcale et de supériorité masculine.
Mais c'estn je le répète, un tout autre débat civilisationnel.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Penthésilée ou Sappho ?

«Pour moi, la plus belle des choses, c'est de voir quelqu'un aimer quelqu'un.»
[Sappho]
Revenir en haut Aller en bas
http://penthesilee.wordpress.com/liste-des-articles/
Tom
Lambda, le retour
Lambda, le retour


Masculin Age : 30
Nombre de messages : 581
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/10/2008

MessageSujet: Re: La Virginité   Lun 8 Mar - 8:09

Ca me paraît être une très bonne définition actuellement.

Citation :
Quand au fait qu'une personne soit obligé de "baiser", désolée du terme pour ne pas se coltiner la fureur de certaines divinités je ne suis pas d'accord, à ce rythme là ne pas faire d'enfant serait contre nature et donc contre la volonté des dieux aussi.

Personne n'est obligé. Ca s'appelle un viol sinon. Qu'on soit bien d'accord, je crois au libre-arbitre ; il n'y a pas de fureur divine en cas de virginité qui dure; le mythe selon moi ne veut pas dire ça, il veut juste dire que la "chasteté" au sens de vouloir à tout prix fuir l'amour (en fait, l'empire d'Aphrodite, cf notre discussion de l'autre topic), c'est refuser d'accepter une force naturelle qui, si elle s'offre à un homme, est plus un don (une châris) qu'une faute éventuelle. L'exemple d'Hippolyte est certes mal choisi parce que dans ce cas, l'amour qui s'offre est celui de sa belle-mère, c'est plutôt risqué, puis il va pas se forcer, mais ce que j'en retiens, c'est vraiment sa haine envers Aphrodite en général.

Ce que je vise en fait, ce sont ces pratiques d'ascèse demandant une absolue chasteté, comme si la chasteté était un moyen d'élévation vers Dieu. La contrition est certes un exercice d'ascèse difficile (y a qu'à voir combien échouent en réalité) mais en elle-même, elle n'est pas naturelle, elle est un dépassement des exigences naturelles. Si on recherche l'épreuve d'un Dieu transcendant qui est hors de la nature, certes; si nos dieux sont dans la nature, il faut pour les rencontrer, en passer par leurs puissances. Le domaine de la virginité et de la petite enfance est celui d'Artémis, le domaine de l'amour est celui d'Aphrodite. C'est là ce que dit le mythe.

Je n'ai pas parlé d'enfant, je ne crois pas que la nature ou les dieux "obligent" à faire des enfants, tout comme ils n'obligent pas à faire l'amour. Ils en offrent (ou non!) la possibilité. Si on n'éprouve pas le besoin d'un enfant, on ne rencontre pas les divinités qui y sont liées. Ce n'est pas un crime, c'est juste le fonctionnement d'un polythéisme.
Revenir en haut Aller en bas
http://telebinu.blogspot.com/
helleniste
Poète gaulois
Poète gaulois


Masculin Age : 28
Nombre de messages : 2094
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: La Virginité   Lun 8 Mar - 18:10

Citation :
Ce que je vise en fait, ce sont ces pratiques d'ascèse demandant une absolue chasteté, comme si la chasteté était un moyen d'élévation vers Dieu. La contrition est certes un exercice d'ascèse difficile (y a qu'à voir combien échouent en réalité) mais en elle-même, elle n'est pas naturelle, elle est un dépassement des exigences naturelles. Si on recherche l'épreuve d'un Dieu transcendant qui est hors de la nature, certes; si nos dieux sont dans la nature, il faut pour les rencontrer, en passer par leurs puissances.

Personnellement, je suis très sceptique sur la méthode d'ascèse, si elle consiste à se priver de quelque chose que l'on désire. Le vrai sage, pour moi, n'a pas à se priver de ce qu'il considère futiles, il ne les désire tout simplement pas, et n'a donc pas besoin de s'isoler dans le désert comme les premiers ermites chrétiens. Il ne force par conséquent pas sa nature. Quelqu'un qui suit un régime de vie sobre et y voit une vertu, considérant qu'il se prive n'est pas un sage, mais un vaniteux. Raison pour laquelle je ne trouve pas admirables tous ces gens qui se font une gloire de se retirer du monde.

Dans l'optique néoplatonicienne, voire plus largement philosophique de se rapprocher de la divinité, je ne vois guère pour ma part ce que l'abstinence absolue apporte. D'ailleurs Socrate et Pythagore, les sages par excellence, avaient une épouse voire des enfants. J'insiste donc sur le fait qu'à mon avis, cette vénération obsessionnelle de la virginité est anti-païenne, dieux transcendants ou pas. Certes, une certaine forme de réserve est nécessaire, le sage païen n'est pas un queutard, mais il peut parfaitement avoir des relations sexuelles, du moment qu'elles sont légitimes. Ammien vante d'ailleurs de la chasteté de Julien, qui avait une épouse. D'où la différence de sens, je crois, entre chasteté païenne et chasteté au sens moderne. (la preuve que certains confondent, c'est qu'on entend parfois dire que Julien s'était abstenu de tout rapport avec sa femme, alors que ce n'est pas le cas)
Revenir en haut Aller en bas
http://hellenisme.bloguez.com/
Roxappho
Nymphe fantasque
Nymphe fantasque


Féminin féminin Age : 31
Nombre de messages : 2860
Localisation : Guyenne
Date d'inscription : 10/03/2009

MessageSujet: Re: La Virginité   Lun 8 Mar - 19:49

Juste une question:
Vous ne seriez pas en train de vous prendre les pieds dans le tapis entre "chasteté" et "abstinence"?

Sauf changement de définition, la chasteté n'interdit en rien les relations sexuelle, il suffit juste qu'elles soient morales et licites. OK, après reste à savoir ce que chacun met derrière ces termes.

Citation :
Ammien vante d'ailleurs de la chasteté de Julien, qui avait une épouse. D'où la différence de sens, je crois, entre chasteté païenne et chasteté au sens moderne. (la preuve que certains confondent, c'est qu'on entend parfois dire que Julien s'était abstenu de tout rapport avec sa femme, alors que ce n'est pas le cas)
De la manière dont je le comprends, c'est que Julien n'avait pas de maîtresses ou amantes.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Penthésilée ou Sappho ?

«Pour moi, la plus belle des choses, c'est de voir quelqu'un aimer quelqu'un.»
[Sappho]
Revenir en haut Aller en bas
http://penthesilee.wordpress.com/liste-des-articles/
Roxappho
Nymphe fantasque
Nymphe fantasque


Féminin féminin Age : 31
Nombre de messages : 2860
Localisation : Guyenne
Date d'inscription : 10/03/2009

MessageSujet: Re: La Virginité   Lun 8 Mar - 19:54

Tom a écrit:
Le domaine de la virginité et de la petite enfance est celui d'Artémis, le domaine de l'amour est celui d'Aphrodite. C'est là ce que dit le mythe.
A fortement nuancer quand même, surtout en ce qui concerne la virginité (et le problème de sa définition).
J'en suis l'exemple sur pieds, étant parthénos, non vierge et engagée dans une relation amoureuse durable. Au bout du compte, je me positionne dans les deux.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Penthésilée ou Sappho ?

«Pour moi, la plus belle des choses, c'est de voir quelqu'un aimer quelqu'un.»
[Sappho]
Revenir en haut Aller en bas
http://penthesilee.wordpress.com/liste-des-articles/
Sat-Aset
Gentille goa uld
Gentille goa uld


Féminin Age : 44
Nombre de messages : 125
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: La Virginité   Mar 9 Mar - 7:08

Nous avons deux virginités : la virginité biologique puis celle qui s'en va avec l'expérience de la vie.
Revenir en haut Aller en bas
http://titankhaset.wordpress.com/
Roxappho
Nymphe fantasque
Nymphe fantasque


Féminin féminin Age : 31
Nombre de messages : 2860
Localisation : Guyenne
Date d'inscription : 10/03/2009

MessageSujet: Re: La Virginité   Mar 9 Mar - 7:18

Sat-Aset a écrit:
Nous avons deux virginités : la virginité biologique puis celle qui s'en va avec l'expérience de la vie.
Et quelles définitions/limites donnes tu à chaque en pratique?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Penthésilée ou Sappho ?

«Pour moi, la plus belle des choses, c'est de voir quelqu'un aimer quelqu'un.»
[Sappho]
Revenir en haut Aller en bas
http://penthesilee.wordpress.com/liste-des-articles/
helleniste
Poète gaulois
Poète gaulois


Masculin Age : 28
Nombre de messages : 2094
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: La Virginité   Mar 9 Mar - 10:04

Citation :
Juste une question:
Vous ne seriez pas en train de vous prendre les pieds dans le tapis entre "chasteté" et "abstinence"?

Je ne me prends pas les pieds dedans, il y a glissement vers un statut de synonyme pour ces deux mots, j'ai l'impression.

Citation :
De la manière dont je le comprends, c'est que Julien n'avait pas de maîtresses ou amantes.

Et c'est comme ça qu'il faut le comprendre. Et le fait que certains interprètent ça dans le sens "il n'avait pas de relations sexuelles" indique bien le glissement de sens dont je parle au dessus.
Revenir en haut Aller en bas
http://hellenisme.bloguez.com/
Tom
Lambda, le retour
Lambda, le retour


Masculin Age : 30
Nombre de messages : 581
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/10/2008

MessageSujet: Re: La Virginité   Mar 9 Mar - 14:44

Attendez, là je crois qu'il faudrait reprendre les mots dans le grec : qu'a dit Ammien exactement?

Roxappho, je suis d'accord, tu te positionnes dans les deux. Ce n'est pas impossible, et c'est dû au fait que nos conventions ne sont plus celles de l'Antiquité grecque : la nuance est importante et c'est cette nuance qu'il faut introduire dans notre définition de la virginité. Néanmoins, tu admets le principe de différents domaines de la puissance divine. Dans mon expérience personnelle, le conflit de type "hippolyte" a bien eu lieu, même s'il s'est heureusement bien soldé. Je pense qu'Artémis et Aphrodite, la virginité et l'amour partagé sont deux domaines à part. Mais comme nous ne sommes décidément pas dans un monde manichéen, il existe des ponts et certaines personnes comme toi peuvent se tenir au point d'équilibre entre deux puissances divines a priori opposées.
Revenir en haut Aller en bas
http://telebinu.blogspot.com/
Roxappho
Nymphe fantasque
Nymphe fantasque


Féminin féminin Age : 31
Nombre de messages : 2860
Localisation : Guyenne
Date d'inscription : 10/03/2009

MessageSujet: Re: La Virginité   Mar 9 Mar - 15:20

Et on en revient au problème de la définition de la virginité en soi...

De même, on en revient encore pour Artémis au fait qu'elle est liée à la parthénos et non à la vierge. Ce faisant, les domaines ne sont plus opposés, juste différents.


Sinon pour le mythe d'Hippolyte, il serait absurde d'y voir une opposition Artémis-Aphrodite, la lecture du mythe est simplement qu'en grandissant, Hippolyte est devenu un jeune homme attirant pour Phèdre, alors qu'il ne se sentait pas sorti totalement de l'enfance, donc du domaine d'Artémis. (Il y a bon dos à mettre ça sur le compte d'Aphrodite...) Le fait qu'Artémis le protège va aussi dans ce sens qu'il n'est pas entièrement sorti de l'enfance. (Domaine sur lequel Aphrodite n'empiète pas...)
Quelque part, on est en train de parler d'une potentielle pédophilie de la part de Phèdre...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Penthésilée ou Sappho ?

«Pour moi, la plus belle des choses, c'est de voir quelqu'un aimer quelqu'un.»
[Sappho]
Revenir en haut Aller en bas
http://penthesilee.wordpress.com/liste-des-articles/
helleniste
Poète gaulois
Poète gaulois


Masculin Age : 28
Nombre de messages : 2094
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: La Virginité   Mar 9 Mar - 16:28

Citation :
Attendez, là je crois qu'il faudrait reprendre les mots dans le grec : qu'a dit Ammien exactement?

Euh, c'est en latin. Mais quel que soit le mot qu'on traduit par chasteté, puisque Ammien parle également de l'enfant mort-né de Julien, il va de soi qu'il ne s'agit pas là d'une abstinence complète de sexe. Mais je peux retrouver le passage sans trop de problème (j'ai les livres 16 à 25 d'Ammien en bilingue ^^)

Citation :
Sinon pour le mythe d'Hippolyte, il serait absurde d'y voir une opposition Artémis-Aphrodite, la lecture du mythe est simplement qu'en grandissant, Hippolyte est devenu un jeune homme attirant pour Phèdre, alors qu'il ne se sentait pas sorti totalement de l'enfance, donc du domaine d'Artémis. (Il y a bon dos à mettre ça sur le compte d'Aphrodite...) Le fait qu'Artémis le protège va aussi dans ce sens qu'il n'est pas entièrement sorti de l'enfance. (Domaine sur lequel Aphrodite n'empiète pas...)

Euh, je ne trouve pas absurde de penser que c'est Aphrodite qui punit le fils de Thésée, puisque dans le pièce d'Euripide, qui est notre principale source antique, voire la seule, Aphrodite explique en long et en large dans le prologue qu'Hippolyte est en gros un gros co**** et qu'elle se vengera de lui. Ce qui ne me gène pas, au contraire, dans les mythes les dieux grecs ne sont pas des saints, ils sont parfois violents, et ça n'entame en rien mon respect profond envers eux.
Revenir en haut Aller en bas
http://hellenisme.bloguez.com/
Tom
Lambda, le retour
Lambda, le retour


Masculin Age : 30
Nombre de messages : 581
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/10/2008

MessageSujet: Re: La Virginité   Mar 9 Mar - 17:05

Citation :
les domaines ne sont plus opposés, juste différents.

Oui, en fait, on devrait dire les choses ainsi.

Je ne me souviens pas qu'Hippolyte soit un enfant, il me semblait plutôt qu'il était un jeune homme. Le problème vient surtout du fait que Phèdre est sa belle-mère et la tragédie joue sur le pathos de la famille et d'une forme d'inceste mêlée d'adultère. L'amour est une force parfois dangereuse, dans la tragédie : Aphrodite n'est pas une déesse toute blanche, sa puissance peut s'avérer dangereuse, comme celle de tous les dieux. Mais l'enjeu pour Hippolyte, au-delà de la faute de Phèdre, est son opposition déclarée à Aphrodite, et c'est pour ça que tout part en sucette; selon le tragique, si Hippolyte n'était pas ouvertement l'adversaire d'Aphrodite, c'est-à-dire de l'amour, cette dernière lui serait favorable et lui offrirait un amour sain, mais comme il choisit de défendre la virginale chasseresse en repoussant la déesse de l'amour, il n'a que des problèmes avec l'amour. L'opposition n'est pas tant entre les deux déesses, elle passe dans l'existence même d'Hippolyte, qui a choisi non pas de se situer sur un pont entre leurs deux domaines, mais d'y édifier un rempart et d'être catégorique. Il méprise l'amour. Rien ne le force à aimer et à quitter Artémis, mais son choix est plus radical, il condamne l'amour, s'y oppose farouchement. Il y a bien un conflit, mais pas entre les deux déesses, seulement au sein de l'individu qu'est Hippolyte. Je ne cite pas ce mythe en exemple pour opposer les deux déesses ainsi qu'amour et virginité, âge adulte et enfance, mais pour montrer à quel point le rapport d'un seul individu aux dieux et aux forces qu'ils représentent peut être subtile... C'est d'ailleurs ce que la tragédie veut montrer en général. Je pense que nous sommes d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
http://telebinu.blogspot.com/
Tom
Lambda, le retour
Lambda, le retour


Masculin Age : 30
Nombre de messages : 581
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/10/2008

MessageSujet: Re: La Virginité   Mar 9 Mar - 17:07

En même temps Smile

Citation :
c'est en latin

Pardon.

Citation :
j'ai les livres 16 à 25 d'Ammien en bilingue
Veinard!
Revenir en haut Aller en bas
http://telebinu.blogspot.com/
Roxappho
Nymphe fantasque
Nymphe fantasque


Féminin féminin Age : 31
Nombre de messages : 2860
Localisation : Guyenne
Date d'inscription : 10/03/2009

MessageSujet: Re: La Virginité   Mar 9 Mar - 20:05

helleniste a écrit:
Euh, je ne trouve pas absurde de penser que c'est Aphrodite qui punit le fils de Thésée, puisque dans le pièce d'Euripide, qui est notre principale source antique, voire la seule, Aphrodite explique en long et en large dans le prologue qu'Hippolyte est en gros un gros co**** et qu'elle se vengera de lui. Ce qui ne me gène pas, au contraire, dans les mythes les dieux grecs ne sont pas des saints, ils sont parfois violents, et ça n'entame en rien mon respect profond envers eux.
Outre le fait que je n'ai jamais été fan d'Euripide, loin de là, ça a quand même l'odeur d'autre chose qui pourrait être issu d'un mythe perdu pour nous.

En se penchant sur les mythe, le parallèle avec Myrrha ou Atalante (la coureuse) est assez flagrant. L'intervention d'Aphrodite par amour forcé se fait sur les personnes qui refusent l'amour qui est déporté en punition sur une personne vers laquelle ça serait illicite ou déboucherait sur une catastrophe.
Il y a, à côté de ça, Pygmalion qui échappe à la chose en suppliant la déesse de lui apporter un amour qui lui convienne, il a surpassé l'épreuve. Mais je m'éloigne du sujet... J'y reviendrai sur le sujet à Aphrodite plus tard.

Tom a écrit:
Je ne me souviens pas qu'Hippolyte soit un enfant, il me semblait plutôt qu'il était un jeune homme.
C'est presque comme ça que je l'entends aussi, un jeune adolescent en fait. C'est d'autant plus dans ce sens qu'il est en balance entre enfance (sous la protection d'Artémis) et jeune homme (soumis au désir de Phèdre).

Hippolyte, dès la première phrase désigne même Artémis sous l'expression "notre protectrice", ce qui semble bien confirmer mon sens qu'il se sens toujours lié à l'enfance.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Penthésilée ou Sappho ?

«Pour moi, la plus belle des choses, c'est de voir quelqu'un aimer quelqu'un.»
[Sappho]
Revenir en haut Aller en bas
http://penthesilee.wordpress.com/liste-des-articles/
Tom
Lambda, le retour
Lambda, le retour


Masculin Age : 30
Nombre de messages : 581
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/10/2008

MessageSujet: Re: La Virginité   Mer 10 Mar - 8:37

Nous sommes d'accords.
Citation :

Outre le fait que je n'ai jamais été fan d'Euripide, loin de là,

J'aime beaucoup Euripide. Que lui reproches-tu?

Citation :
ça a quand même l'odeur d'autre chose qui pourrait être issu d'un mythe perdu pour nous.

Je pencherais pour un rite perdu : le genre rite de passage à l'âge adulte.
Revenir en haut Aller en bas
http://telebinu.blogspot.com/
Roxappho
Nymphe fantasque
Nymphe fantasque


Féminin féminin Age : 31
Nombre de messages : 2860
Localisation : Guyenne
Date d'inscription : 10/03/2009

MessageSujet: Re: La Virginité   Mer 10 Mar - 19:45

Tom a écrit:
J'aime beaucoup Euripide. Que lui reproches-tu?
C'est plutôt un tout entre les thèmes et sa vision générale.
Je pense que sa représentation récurrente des femmes comme des sacs à vins, lubriques ou des meurtrières doit y être pour quelque chose...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Penthésilée ou Sappho ?

«Pour moi, la plus belle des choses, c'est de voir quelqu'un aimer quelqu'un.»
[Sappho]
Revenir en haut Aller en bas
http://penthesilee.wordpress.com/liste-des-articles/
Tom
Lambda, le retour
Lambda, le retour


Masculin Age : 30
Nombre de messages : 581
Localisation : Paris
Date d'inscription : 23/10/2008

MessageSujet: Re: La Virginité   Mer 10 Mar - 20:48

Je m'en doutais un peu^^
Revenir en haut Aller en bas
http://telebinu.blogspot.com/
Bacchant
Faune lubrique
Faune lubrique


Masculin Age : 40
Nombre de messages : 591
Localisation : Bruxelles, Belgique
Date d'inscription : 24/05/2008

MessageSujet: Re: La Virginité   Dim 14 Mar - 20:05

Pour ma part, tout type d'abstinence est une technique visant à provoquer des changements psycho-physio-spirituels, càd des changements énergétiques temporaires ou permanents. Raccrocher ces techniques à des considérations morales constitue une perversion, une justification erronée lorsque la dimension ésotérique de la démarche d'abstinence est oubliée.

Salutations,
Bacchant
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Virginité   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Virginité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lumière et Sagesse du Paganisme :: Débat dans l'agora-
Sauter vers: