Forum de discussion sur le paganisme moderne et antique.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  Site en ligneSite en ligne  
Ethique du forum
Respectueux de l'individualité humaine, nous ne tolèrerons au sein de ce forum aucun propos à nature raciste, sexiste, homophobe ou issus de quelque idéologie discriminatoire.
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 6 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 6 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 99 le Jeu 22 Jan - 21:02
Derniers sujets
Sujets les plus actifs
Groupe, chansons du moment...
Jésus, ce Dieu Païen inconnu...
Les cercles féminins dianisants mais pas que
Histoire
Une France païenne et démocratique est-elle possible ?
Communauté Facebook!
Monothéisme et polythéisme
Rien que pour le fun....
intéressant
Que sont les Dieux pour vous?
Articles
Le Paganisme
Numinisme
Eusebeia
Les Muses
Hymnes
Kalathema Eusebeia
Exemples de Cérémonie
Athena par Walter Otto

Partagez | 
 

 Quand Malek Chebel philosophe sur la religion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Laziz



Masculin Age : 61
Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 09/03/2015

MessageSujet: Quand Malek Chebel philosophe sur la religion   Jeu 9 Avr - 12:56

Comme je n'ai pas eu de succès sur le forum hindouisme avec mon texte, je switche à celui-ci avec ce nouveau sujet.

Selon cet ouvrage, M. Chebel est considéré comme un grand penseur contemporain. Et il est Algérien en sus ! (Comme moi.) C'est rare. Mais alors que ne faut-il pas lire sous sa plume !



Dans un épais volume sur la pensée philosophique, on l'a choisi pour écrire un chapitre sur ... la religion.

Il est vrai que les Algériens s’y connaissent beaucoup en religion (sarcasme). Seulement, voilà... Bref, j'ai décidé de le lire. Il commence et nomme son premier texte Cadre général et définition. De la religion s'entend. Car le chapitre s’intitule: La religion

Qu’est ce que la religion et quels sont les peuples qui la pratiquent; ce penseur va nous l'apprendre.

Normalement, ce n'est pas compliqué. Mais vous n'allez pas me croire... Si vous êtes comme moi et que vous avez un peu de jugeote, vous allez vous gratter la tête à lire son développement. Avant de continuer néanmoins, il faut que je revois son texte, sûrement que j'ai sauté une ou deux pages sans m'en rendre compte tant cela me semble surréaliste. Je vous reviens...


Dernière édition par Laziz le Jeu 9 Avr - 18:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://maroudiji.over-blog.fr
Laziz



Masculin Age : 61
Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 09/03/2015

MessageSujet: Re: Quand Malek Chebel philosophe sur la religion   Jeu 9 Avr - 17:32

Et bien non, je suis repassé en diagonal à travers toutes les pages et je me suis même pincé pour vérifier que je n’étais pas dans la lune.  Absolument aucune mention de l’Inde, même pas le nom. Notre philosophe commence ainsi : « La religion peut être définie de plusieurs manières, sans qu’aucune définition exclue totalement l’autre, ou la recouvre. »

À part le « totalement » qui me chicotte, je trouvais ce départ ouvert d’esprit, une qualification désirable pour parler objectivement des religions, de toutes, du moins les plus connues à travers le monde. Il précise cependant dans le même souffle: « Tout dépend du but recherché… »

Chez Malek Chebel, le but recherché me paraît clair maintenant : ne parler ni des Védas, ni des Upanishads, ni de Vishnou, ni de Shiva, ni du Mahabharata, ni de Krishna, ni de la Bhagavad-gita, bref d’ignorer la religion de plus d’un milliard d’adeptes à travers le monde.



Toujours à la même page, 906, il se demande à haute voix si on peut encore « appeler religion les dispositifs chamaniques ou maraboutiques »? C’est une difficulté, reconnait-il, sans pour autant jeter la pierre à ces « dispositifs ».

« Maraboutique », c’est joli je trouve comme sonorité. Passons  à la page suivante.

Je dois vous avouer que ses spéculations sur la religion ne m’intéressent pas le moindre du monde. Je tente simplement de comprendre pourquoi on en parle dans ce livre réservé à la pensée philosophique. Mais ce que je voulais savoir avant tout, c’est sa façon d’aborder les religions de l’Inde, ce qu'il, nous l’avons vu, ne fera pas. Il écrit cependant, au sujet de la religion en général : « Certaines sont qualifiées d’antiques, primitives ou païennes, d’autres sont polythéistes, animistes ou totémiques. Les religions du monde méditerranéen, appelées "religions du salut" …»

Ça c’est de l’info, n’est ce pas !? C’est quelque chose que le « salut »! En tout cas, ça fait plus civilisé, plus moderne et adapté à l’évolution des mœurs, car avec Darwin, Levi Strauss et compagnie, nous étions tous des hommes des cavernes avant que débute l’histoire… Alors, le salut, c'est mieux comme concept que l'enfer.

Revenir en haut Aller en bas
http://maroudiji.over-blog.fr
Laziz



Masculin Age : 61
Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 09/03/2015

MessageSujet: Re: Quand Malek Chebel philosophe sur la religion   Ven 10 Avr - 10:38

Puis viennent des explications sur le « monothéisme et ses trois branches : juive, chrétienne et musulmane. » Des fois qu’il y aurait des philosophes en herbe qui ne le sauraient pas…Puis, trois lignes sur le « Zoroastrisme, aujourd’hui disparu ou survivant ». Il n’explique pas la raison de cette disparition.


Plus bas dans la page, il cite Émile Durkheim et paraphrase Benvéniste.

Plus loin, encore : « En quelques lignes, nous avons pratiquement abordé tous les écueils liés à la définition d’une religion ». Il ne dit rien sur l’Inde mais quand il parle des fausses religions et des faux prophètes, il use du vocable « gourous »… Bref, je passe à la suivante, 909. Là, il se demande à nouveau si la scientologie, les Témoins de Jéhovah ou le Hezbollah peuvent être considérés comme des branches appauvries du tronc monothéiste.


Je tourne les pages et j’arrive à un paragraphe dans lequel il écrit que « Bergson regrette que la religion ait donné de l’humanité à ses débuts un "spectacle humiliant". » Évidemment, les Hindous ne sont pas concernés de près ou de loin puisqu’il n’en soufflera mot; il faut croire qu’ils sont rentrés trop tard dans l’histoire... Cependant, le grand Livre des Hindous, le Mahabharata, nous fournit une plus belle vision de ce qu’était pour eux le début de l’humanité.

(Dans les Védas, par exemple, les plus vieux livres de l’humanité ou dans le Ramayana et autres littérature, il y est signalé que des embarcations voyageaient très loin sur les mers.)

Revenir en haut Aller en bas
http://maroudiji.over-blog.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand Malek Chebel philosophe sur la religion   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand Malek Chebel philosophe sur la religion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lumière et Sagesse du Paganisme :: Histoire-
Sauter vers: